À voir aussi en vidéo sur lebottindesartisans.fr

— Bonjour M. Kiener et merci d’avoir accepté cette interview pour Le Bottin des Artisans ! Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

— Bonjour !  Je suis M. Kiener, antiquaire-brocanteur sur Fénétrange, et j’achète des vieilleries, du mobilier, de la vaisselle… un peu de tout quoi !

— Antiquaire-brocanteur, tout le monde ne sais pas en quoi ça consiste. Est-ce que vous pouvez nous expliquer votre activité ?

— Je fais de l’achat chez des particuliers. C’est plus la semaine que ça se passe ; je vais chez les particuliers et puis j’achète du mobilier, de la vaisselle, des choses comme ça, que je revends après sur les brocantes.

— L’une de vos activités principales c’est le débarras de maison. Est-ce que vous pouvez nous expliquer comment ça se passe un débarras ?

— Oui effectivement ! Un débarras de maison, c’est parfois suite à une succession, ou un décès. On m’appelle et je me rends sur place, je fais le devis d’après ce qu’il y a dans la maison, et puis après si on tombe d’accord je débarasse la maison. Je vide tout ! La cave, le grenier… on vide la maison complète. Après, je fais le tri, et d’après ce que je récupère je vais revendre sur les marchés.

— Est-ce que vous avez parfois trouvé des trésors ou quelque chose d’étonnant ? 

— Bon, des trésors, on n’en trouve pas souvent ! Je veux dire, maintenant avec internet, tout le monde est un peu renseigné. S’il y a un trésor, les gens savent ce qu’ils ont !

— Est-ce qu’il y a quelque chose qui vous tient à cœur, que vous aimez trouver ?

— Alors oui, en ce moment on achète beaucoup de choses industrielles, c’est plus ça qui marche ! Dans le temps c’était plus le mobilier qui marchait, les armoires, des choses comme ça qui marchent un petit peu moins en ce moment. Maintenant c’est plus l’industriel, un peu les années 70… Plus pour les jeunes on va dire ! (rires)

— Dans quelles brocantes est-ce qu’on vous retrouve ?

— Je fais la brocante à Metz, la brocante à Nancy, Strasbourg… je vais un peu partout ! Ça dépend des week-ends, ça dépend si le temps est favorable aussi, ça joue beaucoup ! (rires)

— Pour conclure : comment est-ce qu’on vous contacte ?

— Alors on me contacte par téléphone (portable :  6 85 09 70 41 ; fixe : 03 87 07 57 44) ou on me retrouve sur internet ou les pages jaunes !